AIF AIF Association des Industries Ferroviaires

Depuis moult années, le Directeur de l’AIF a pris son bâton de pèlerin pour dire aux membres de son Association des Industries Ferroviaires (AIF) qu’il faut s’unir pour peser plus lourd notamment là où sont les marchés.

Par Véronique BERTIN
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

membres axelium

Cimes (Valenciennes, Valutec (Valenciennes), Socomet (Saint-Quentin), et JDM (Soissons) ont décidé d’unir leurs forces au sein d’Axelium ingénierie. Cimes est spécialisé dans la simulation numérique. Valutec met ses ingénieurs et techniciens supérieurs au service de la recherche pour les entreprises. Socomet est spécialisé dans l’ingénierie et JDM, la maintenance.

« L’univers commercial et industriel change. Si on veut emporter les marchés, il faut de l’expérience et de l’expertise. »

Autant dire que les quatre sociétés sont complémentaires. Les unir permet d’offrir des prestations globales en France et surtout à l’étranger, là où se trouvent les marchés. « Le groupement va proposer des solutions clés en main », explique Denis Wautier, président d’Axelium ingénierie. « La force du groupement est qu’il offre une chaîne de valeur, complète Héric Manusset, Directeur général de l’AIF. Ils ont une grosse compétence ferroviaire qui peut s’ouvrir à d’autres industries. »

Depuis plusieurs années, le Directeur général de l’AIF plaide pour ces offres globales et ces rapprochements quitte à faire grincer des dents les grands comptes. Force est de constater  qu’ils ne sont plus en mesure de fournir autant de travail à leurs sous-traitants que par le passé. « L’univers commercial et industriel change. Si on veut remporter les marchés, il faut l’expérience et de l’expertise », estime Étienne Roussel, du cabinet Cohésium, mandaté par l’AIF. C’est tellement l’avenir que trois autres sont en préparation. Un deuxième devrait voir le jour en janvier.

VDN

Actualités

Rachetée en 2013 par le groupe Allemand Vossloh Cogifer, l’entreprise ferroviaire va bénéficier d’un investissement de 40 millions d’euros jusqu’en 2020.

Spécialisée dans les cœurs d’aiguillage pour voies ferrées, l’entreprise Outreau Technologies, basée dans en Hauts-de-France, va bénéficier d’un investissement de 40 millions d’euros jusqu’en 2020.

Cet investissement fait suite à son rachat en 2013 par le groupe allemand Vossloh Cogifer, pour un montant de 6 millions d’euros.

Il devrait permettre la modernisation du site par la création d’une nouvelle usine sur 20 000m², , assurant son fonctionnement optimal.

Lire la suite

Le Groupe HIOLLE Industries annonce son implantation au CANADA pour y développer ses activités ferroviaires et une 1ère prise de commande d’ampleur.

Lire la suite

Alstom fournira à Île-de-France Mobilités et à la RATP[1] 20 métros MP14 de 5 voitures supplémentaires. Cette levée d’option d’un montant de 157 millions d’euros s’inscrit dans le cadre du marché MP14 signé en mars 2015, entre la RATP (mandatée par Île-de-France Mobilités) et Alstom. La première tranche ferme concernait 35 métros. Une première option de 20 trains avait été levée en janvier 2017.

Lire la suite

Toutes les actualités